mardi 27 octobre 2015

Allitérations en chansons...












Et...petit clin d'oeil à Françoize :

Zazie 
A sa visite au zoo 
Zazie suçant son zan 
S'amusait d'un vers luisant 
D'Isidore Isou 
Quand zut ! Un vent blizzard 
Fusant de son falzar 
Voici zigzaguant dans les airs 
Zazie et son blazer

L'oiseau 
Des îles est pris au zoom 
Par un paparazzi 
Zigouilleur visionnaire
De scherzi de Mozart 
Drôle de zigoto 
Zieuteur du genre blasé 
Mateur de photos osées

Zazie 
Sur les vents alizés 
S'éclate dans l'azur 
Aussi légère que bulle d'Alka Seltzer
Elle visionne le zoo 
Survolant chimpanzés 
Gazelles lézards zébus
buses et grizzlis d'Asie 

L'oiseau 
Des îles est pris au zoom 
Par l'autre zèbre, bonne zigue 
Zazie le fusillant d'un bisou 
Lui fait voir son bazar 
Son zip et son Zippo 
Fendu de A jusqu'à Zo

Gainsbourg
.




vendredi 23 octobre 2015

Merci !



Ayant lu à loisir
vos allitérations ...folles, élégantes ou légères...
laissez-moi louer le labeur littéraire,
l'éloquence et l'habileté à aligner les lettres...
de tous les élèves !
L'ensemble ne manquait pas d'allure...
et je ne me lasse pas de vous lire !

Allez, il est l'heure de vous libérer...
Laissez-là l'alphabet...
et allez hululer sous la lune...
ou ...là où il vous plaira !
(lol)
 .
La Licorne
.


lundi 19 octobre 2015

JEU 10 : Texte 11



Zut... z'ai un zeveu
zur le bout de la langue.
Ze voudrais le zupprimer
Mais ze ne zais pas comment 
Z'est pozzible.
(Z’ai dro bu ze grois)
Dois ze continuer zet exerzize ?
Ne va t il pas vous zénerver ?
Ze ne zais plus où z’en zuis…
Au zecours...
Z'ai bezoin des zautres...
Ziiiiiii Zuuuuu ZooooZou... il est parti 
Ouf, enfin dégrisée 
je peux partir pour Zanzibar.
.

dimanche 18 octobre 2015

JEU 10 : Texte 10

Vidéo

J'étais enfant.. j'étais faible.
Tout m'effrayait.
Confus et furieux, je me réfugiais dans la forêt.

Jusqu'au jour où un farfadet filiforme
me fit, farceur, cette confidence :
"Fiston, arrête de frémir au moindre souffle...
ne t'enfuis pas...
Affronte tes frayeurs et fais-en ta force !
Fonce !"

Parole forte et efficace.

J'ai finalement appris, au fil des années,
à ne plus m'effacer,
à relever les défis les plus fous...
J'ai conjuré mes frayeurs
et j'en suis fier !
 
La vie est fantastique !
 
.
La Licorne
.


JEU 10 : Texte 9



Carl est craquant et Chris est coquette.
Et toi, qu'est-ce que tu crois ?
Que Chris est en cloque... 
et que Carl est cocu ?
Oui, tous les cocos du quartier
cancanent autour d'un coca...
et alors ?
Quelques coquins
qui traquent le cancan 
en claquant du fric
c'est comique...
Tu crois tout ce que colportent
ce coq et sa clique ?
La Licorne
.


samedi 17 octobre 2015

JEU 10 : Texte 8



Mon amant Armand ment. Il ment à maman. 
Je la nomme maman mais elle n’est que ma belle-mère, Amanda. 
Mon amant ment à Amanda, et même méchamment. 
Il lui dit qu’il l’aime mais il lui ment car il n’aime que moi. 
A moins qu’il ne me mente à moi en disant à maman 
qu’en fait il ne m’aime pas. 
J’ai maté Amanda monter dans sa mini avec Armand. 
J’ai maté Amanda et Armand minauder 
et manger des merlans au merlot 
en emmêlant leurs mains maléfiques. 
J’ai mal assimilé cet infâme mensonge 
et j’ai mangé Armand. 
Amanda en est morte et moi, 
au monastère on me nomme maintenant
l’amante religieuse.
.
.



vendredi 16 octobre 2015

JEU 10 : Texte 7



Petra prétendait posséder un puissant pouvoir psychique :
Depuis ses premiers penchants pataphysiques
Prémices d’exploits potentiels plus probants,
Elle avait picoré poussière et parfums capiteux
En épluchant par le menu
D’improbables et précieux opuscules
Pétris de prose pernicieuse,
À plat ventre sur le tapis persan
De son professeur de piano
Qui le pauvre,
N’avait aucune prise sur cette perverse panthère !
Quasi pétrifiée en pamoison, Elle plongeait alors en apnée.... 
Perdue au plus profond du pourpre précipice de la pensée,
Planant en apesanteur et pérorant sans pudeur aucune sur la preuve par l’œuf
Dans une pénombre pleine de passion,
Elle y prenait un coupable plaisir de plumitive péremptoire,
Poussant des piaillements de poule pondeuse et proférant telle une pythie...
Epouvantable et pénible tapage, 
Performance plutôt pathétique !
Mais, patience, la punition approche pour cette péronnelle :
A l’heure pile 
L’imposante pendule planquée en tapinois va frapper :
 L’uppercut de midi pétant percute au poil !
Pif ! Paf ! Patatras !
Pas de pitié pour Petra !
.
.

jeudi 15 octobre 2015

JEU 10 : Texte 6





Pan !
En plus du coup de pistolet
Il lui a planté son poignard pointu
En plein dans la poitrine !
Pas la peine de supputer :
Le trépas assuré 
Palpitant pétrifié subito.
Passion polar.....
.
.

mercredi 14 octobre 2015

JEU 10 : Texte 5



Prendre la poudre d’escampette !
Passer la porte
Pourquoi patienter ?
Le pré en pente
Le pinson perché...
Paupières qui papillotent
Tout me parle de promenade,
Me pousse à la paresse.
Pomme poire prune,
J’aime la Pluie brune
Prune pomme poire
Mon cœur en passoire
Poire prune pomme
Pouvoir partir
Un point
C’est
Pou !
.
.

.

mardi 13 octobre 2015

JEU 10 : Texte 4



Jouerons-nous jamais 
à ce jeu jubilatoire du jeudi 1er, 
jour à dire, jour de jactance ? 
Je juge fort justement venu 
ce joyeux appel à jaspiner 
dans le joli jardin des sons 
jaillissants de la gorge gironde 
d’une gentille et toujours jeune muse 
joignant généreusement le sens de la jaserie 
au goût juteux des allitérations juxtaposées.
.
Amezeg
.

samedi 10 octobre 2015

JEU 10 : Texte 3



Faire feu facilement des futiles formes de l’éphémère
Et fixer fermement sa foi au fond infini du firmament,
Enfourner follement fadaises et fariboles,
Fuir le formidable fatras des foutaises,
Favoriser le reflux du fugace,
Fermer la fenêtre aux fumées confuses de l’effroi,
Fondre en confiance les faibles forces du moi
Dans le fourneau fécond du Soi.   
.
Amezeg
.

vendredi 9 octobre 2015

JEU 10 : Texte 2


photo de Corinne

Un dimanche de fête, au beau milieu de la foule..
Un jour de farniente, en famille..
Ta maman qui nous prend en photo.. 
De dos. Deux t-shirts.. en continuité.. 
De marins, ou de forçats..
Ta figure, pas fatiguée, 
au-dessus de celle de ton cheval fougueux préféré,
Deux figurines facétieuses, 
avançant au son du fifrelin dans la fête..
Je me fais forte de te porter ainsi encore longtemps.
Pour que tu rayonnes. 
Tel un pharamineux phare lumineux !!:-))

.



jeudi 8 octobre 2015

JEU 10 : Texte 1



Voulez-vous voir votre vrai visage ?
Visitez vos rêves !
Vous verrez :
vous trouverez votre voie 
et vivrez votre vie
véritable !
.
La Licorne
.

jeudi 1 octobre 2015

JEU 10 : Allitérations



Bonjour !

Prêts pour le défi suivant ?
Savez-vous ce qui vous attend ?
Non ?

Alors, lisez ceci, 
vous allez en avoir une petite idée !

Songeuse solitaire
Suzanne, si séduisante,
Se sent songeuse soudain,
Sans son sage séraphin,
Sans sa soeur, sans sa servante,
Sans savoir si ses secrets
Ses songeries, son silence,
Seront subtiles souffrances...
Sinon surprises sacrées!

.Noël Prévost
.

Vous avez deviné ?
Non, rassurez-vous, je ne vous obligerai pas 
à n'utiliser que des mots commençant par la même lettre...
mais je vous propose d'écrire un texte 
qui comporte le plus souvent possible un son donné...
.
Exemples : 



ou 

Voilà ! Vois en moi l'image 
d'un humble vétéran de vaudeville,
distribué vicieusement 
dans les rôles de victime et de vilain
par les vicissitudes de la vie...

(du Film : "V comme Vendetta")
.

J'attends donc de vous cette sorte de prouesse avec
le son "F", le son "M",
le son "J",  le son "K" (c, qu, k...)
le son "Pou le son "V"

(au choix...mais un seul à la fois !)
.
Le thème est libre, la forme 
et la longueur du texte aussi...
.
Amusez-vous bien...!
.
Envoi à undeuxtrois4@orange.fr
avant le 21 octobre
.
La Licorne
.