mercredi 23 mars 2016

Rimes



J'aime la vie quand elle rime à quelque chose
J'aime les épines quand elles riment avec la rose
J'aimerais même la mort si j'en sais la cause.

"Rimes" 
Claude Nougaro 




11 commentaires:

  1. Des paroles qui collent à l'actualité...
    Bien trouvé, chère Licorne !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    PS : N'y a-t-il pas une erreur de concordance des temps dans le dernier vers ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui...on devrait dire "si j'en savais la cause"... ça me gêne aussi un peu, mais je suis allée vérifier : ce sont bien les paroles de la chanson, alors...

      Supprimer
  2. L'essentiel, c'est que tout se concorde, quand ça rime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et que les mots soient à leur place ...
      (de la Concorde, bien sûr !) ;-)

      Supprimer
    2. Hi!hi! sacrée La Licorne.

      Supprimer
  3. Difficile de savoir la cause de sa mort !! Peut être dans l'au -delà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus dur à vivre, ce sont les choses qui "n'ont pas de sens"...si l'on distingue, ne serait-ce qu'un peu, le sens des choses, le sens de la vie, le sens de la mort, on les supporte mieux...
      Certaines personnes ayant vécu des circonstances très très difficiles (camps de concentration, par exemple) y ont survécu parce qu'elles trouvaient un "sens" à leur souffrance...

      C'est plus ce "sens" que la "cause" qui importe, je crois...

      Supprimer
    2. A ce propos, si vous voulez retrouver le moral, je vous conseille cette vidéo- là :
      https://www.youtube.com/watch?v=kIXe6XC42ro

      C'est le témoignage d'une vieille dame absolument extraordinaire, Alice Sommer Herz...qui a survécu à tout, grâce à une énergie et un esprit incroyable...!

      Supprimer
  4. Bonjour La Licorne

    J'aime beaucoup Nougaro ;-)

    Ce matin en cherchant l'inspiration je suis tombée sur deux poèmes où certaines rimes sont en ose et eil
    Le premier :

    Que me veux-tu, printemps vermeil ?
    Loin de moi ces lis et ces roses !
    Que faut-il aux paupières closes ?
    La fleur qui garde le sommeil !

    Lien http://www.poesie-francaise.fr/alphonse-de-lamartine/poeme-les-pavots.php

    Je reviens avec le deuxième juste après ;-)
    Bisessss

    RépondreSupprimer
  5. De retour avec Nérée Beauchemin :
    http://www.poesie-francaise.fr/neree-beauchemin/poeme-fleurs-d-aurore.php

    Comme au printemps de l'autre année,
    Au mois des fleurs, après les froids,
    Par quelque belle matinée,
    Nous irons encore sous bois.

    Nous y verrons les mêmes choses,
    Le même glorieux réveil,
    Et les mêmes métamorphoses
    De tout ce qui vit au soleil.

    Bon lundi

    RépondreSupprimer
  6. Joli !
    Merci beaucoup, Valentyne !
    J'avais cherché ce genre de strophe...mais sans succès...

    Je constate que les deux rimes sont souvent associées au printemps, je les ai donc proposées au bon moment...:-)

    Et bises très vertes à ma partenaire d'agenda "première ex-aequo"...! ;-)
    Les résultats étaient très "chevalins", ce mois-ci ! :-)))

    RépondreSupprimer