mardi 26 avril 2016

L'écriture selon Bobin



 
 
Combien de mois, combien de vies
faut-il pour écrire une phrase
qui égale en puissance la beauté des choses ?
Ecrire c'est affaire de musique plus que de sens,
c'est affaire de silence plus que de musique.
Mon vrai désir ce n'était pas d'écrire, c'était de me taire.
 .
 
Christian Bobin
.
 

6 commentaires:

  1. Mon vrai désir ce n'était pas d'écrire, c'était de me taire.
    Il semblerait qu'on ait tous fait les Bobin, sur ce coup-là !
    hihi ^^
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. J'aime mieux la citation de Marguerite Duras, plus complète: “Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit.” J'aime bien hurler sans bruit!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une belle citation...poser des mots sur une page blanche, c'est effectivement "hurler silencieusement"...

      Duras joue excellemment sur le silence...entre les mots, mais d'une façon assez différente de Bobin, d'une façon, disons, plus tranchante...

      Supprimer
  3. Bobin est un contemplateur qui place "les moineaux, le bruit du vent dans un peuplier ou dans un tremble plus haut que Bach", alors...il faut savoir lire l'envers de ses mots pour goûter ses livres ! Je l'aime beaucoup mais on le lit comme on lit de la poésie...lentement...pas comme un polar c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça..il m'arrive souvent de ne lire qu'une phrase ou qu'un paragraphe de lui...et ça fait déjà du bien...
      Bobin pratique l'homéopathie en littérature : une quantité infime suffit.. ;-)

      Supprimer