jeudi 28 janvier 2016

Le mot juste





La différence entre le mot presque juste et le mot juste 
est réellement une question d'importance 
- c'est comme la différence entre la luciole et l'éclair.
.
Mark Twain
.



mardi 26 janvier 2016

Fable sans "O"



Le Grand Freux et le Renard

Maître Grand Freux sur un arbre perché,
Tenait dans le bec un Brie de Meaux.
Maître Renard par le fumet séduit
Lui tint à peu près ce laïus :

Eh ! salut, Sire du Grand Freux.
Que tu es ravissant ! Que tu me sembles beau !
Sans mentir, si le beau ramage
Est aussi chic que ce plumage,
Tu es bien le Phénix des gens de ces futaies !

L’entendant, maître Freux ne se sent plus pisser
Et afin d’exhiber ses arpèges
 Il déplie un grand bec, et paf le camembert !
Le Renard s’en saisit, et dit : Sacré vieux sire
Veuille admettre que les flatteurs
Vivent aux dépens de ceux qui les entendent
L’argumentaire vaut bien un gruyère, n’est-ce pas …
Maître Freux,  penaud et piteux
Jura, mais un peu tard, de ne plus se faire prendre.
.
.


dimanche 24 janvier 2016

Fable-lipogramme

Il peut être également amusant  
de ré-écrire des textes connus
...en lipogrammes.
Je l'avais fait en janvier dernier,
en ôtant la lettre "I" d'un poème
de Rudyard Kipling.

Et voici ci-dessous un autre texte transformé
que vous devriez reconnaître 
au premier coup d'oeil...

La lettre O n'y apparaît plus !
(et, petit exploit, les rimes sont conservées)


La cigale et la termite

La cigale n’ayant fait que chanter,
Même avant juillet,
Fut plus que dépitée
Quand la bise fut levée.
Pas une seule petite part,
Ni d’insecte, ni de larve,
Elle alla crier famine,
Chez la termite mutine.
Lui priant de lui prêter,
Quelques grains qu’elle puisse manger,
Jusqu’aux chaleurs si belles,
Je te paierai, lui dit-elle.
Avant la canicule, c’est légal,
Intérêt et principal.
La termite n’est pas prêteuse,
C’est là un bien simple défaut.
Que faisais-tu au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Indéfiniment aux passants,
Je chantais, ne te déplaise.
Tu chantais, j’en suis bien aise,
Et bien danse maintenant.
.
Texte trouvé ICI
.

vendredi 22 janvier 2016

Créateurs du futur



Au jeu de "pas d'I", l'année dernière, 
et au jeu de "pas d'EAU", récemment,
que de textes superbes et réussis !
Merci, merci !

Merci aux reines (et au prince...:-)
du lip...gramme,
à ceux et celles qui maîtrisent  
l'exercice haut la main...
à ceux et celles qui, avec leur esprit imaginatif, 
inventent des temps radieux,
un univers accueillant, une terre plus belle...
et aussi à ceux et celles qui,
avec leurs deux mains et leurs idées neuves
essaient sans relâche de créer un avenir meilleur...

Merci aux créateurs et créatrices du futur !
.
La Licorne
.


mercredi 20 janvier 2016

JEU 13 : Texte 4 - Le rêve de Croukougnouche



Demain sur terre
Pas sûr d’y être, d'y être au sec !
Bernique !
Embarquer enfin vers les îles paradisiaques
Luxuriance et beauté
Partir là-bas sans regrets ni ressentiment
Lancer dans leurs récipients de verre
Des messages secrets à la mer
Que nul ne lira peut-être
Mais qui sait ??
En ces plages en friche
Se rendre seul
Regard neuf
Mains vides
Et jeunesse revenue
Chanter sur le rivage
La ballade
D’une autre vie.
.
.


mercredi 6 janvier 2016

JEU 13 : Texte 3 - Le Rêve de Jacques





Un rêve !
J'ai fait un rêve...
Un rêve un peu dingue !

Une heure...

Juste une petite heure pendant laquelle les humains 
avaient la faculté de s'échapper de leur chair, 
afin de regarder, d'entendre vraiment..
.
D'examiner leur manière de vivre...
Seulement jeter un regard détaché sur eux mêmes, sur les événements,
sur leurs échanges avec les êtres qui peuplaient leurs vies.

Et cela, sans jugement, sans la plus infime des critiques...
Ainsi, exactement au même instant, l'ensemble de l'humanité
s'était extirpé de sa carcasse terrestre...

Quelle surprise !
Ce fut un jaillissement d'étincelles dans le ciel.
Une gigantesque nuée d'entités lumineuses scintillait,
de l'Atlantique au Pacifique, de l'Alaska à Ushuaia, 
de l'Arctique à l'Afrique du Sud.

La Terre brillait de "mille" feux.
Chacun vivait cela pleinement, saisissait la grandeur de l'événement
et sentait, vraiment intimement, faire partie de ce magnifique ensemble.

"Semblables, égaux et vivant la même aventure."
Par quelle magie cette vérité se révélait-elle maintenant ?

Puis leurs regards se dirigèrent vers leurs vies terrestres.
Ils perçurent la petitesse de leurs pensées, l'indélicatesse de leurs jugements,
les séquelles de leurs actes irréfléchis.
La réalité leur sautait à la figure...

Un basculement se fit !

Plus jamais, à l'issue de cette heure divine, 
leurs regards ne seraient les mêmes sur leurs familles, leurs amis, leurs camarades, 
ceux qu'ils seraient amenés à fréquenter, et leurs semblables, en général.

Plus jamais ils ne se permettraient le plus infime des jugements sur leurs semblables...

Mais quelle heure est-il ? Faut-il vraiment se réveiller ?
.
.

dimanche 3 janvier 2016

JEU 13 : Texte 2 - Le Rêve de Célestine




Dans le rêve que je fais quand je pense à l’avenir de la planète terre, 
et des minuscules termites que les humains représentent en réalité, 
j’imagine l’avènement d’une ère enfin plus sage.

Je suis, ainsi que chacun sait, une rêveuse impénitente. 
Il me plaît de penser que l’eau sera  limpide et fraîche 
dans des rivières redevenues saines, 
les animaux heureux et calmes, 
les arbres drus et tutélaires vivant en synergie avec les peuples.
Ceux-ci ne se battant plus, ayant acquis une sagesse séculaire 
et vivant avec intelligence sur la terre de leurs enfants 
bien plus que de leurs ancêtres.
La nature distribuera ses bienfaits en mettant 
du vert au creux des âmes, chacun travaillera de ses mains 
des matières belles et naturelles, le fer, l’argent,
 l’ébène, le lin, la laine…

Telle sera la vie du futur célestinien : 
déguster des mets rares et délicieux, 
regarder avec félicité des jardins de fleurs rares, 
sentir leurs parfums enivrants, peindre des ciels purs, 
des champs aux teintes infinies, écrire à ses amis 
et lire de beaux livres, 
marcher sur des chemins escarpés et vertigineux, 
se baigner dans des mers chaudes remplies 
de dauphins et de requins gentils, 
et passer le plus clair du temps à se masser la peau, 
à se caresser et à se dire en plusieurs langues : 
je t’aime, Ich liebe dich, abibi yalil. 
Et bien évidemment chacun s’entendra sans peine 
car l’amitié est la meilleure des traductrices.

Ce n’est qu’un rêve, bien sûr, 
mais je remercie la taulière qui m’a permis de l’exprimer…
.
.

vendredi 1 janvier 2016

JEU 13 : Texte 1 - Le Rêve de La Licorne

Allez, un petit exemple...pers...nnel
de lip...gramme !



Je fais le rêve...
d'une Terre heureuse 
Je fais le rêve d'une Terre unie, 
d'une Terre sans guerre, 
d'une Terre sans meurtre ni tuerie, 
d'une Terre sur laquelle la paix 
ne serait pas seulement une trêve...
sur laquelle la Paix serait une évidence...
et une réalité.
Le rêve d'une Terre sur laquelle 
nul n'ait plus jamais peur...

Je rêve d'une Terre qui respire librement,
d'une Terre qui vit, d'une Terre qui danse...
d'une Terre qui ait une âme ..d'enfant
d'une Terre belle et merveilleuse
calme et sereine,
accueillante et transparente, 
sur laquelle les êtres humains, 
les plantes et les animaux
vivent en équilibre...
juste parce que c'est ainsi 
qu'il est prévu qu'ils vivent
et que plus rien ne les en empêche..
.
Je rêve d'une Terre qui invente une autre manière
de penser et de ...dépenser...
d'une Terre qui se penche enfin sur ses erreurs
et qui change définitivement ses habitudes...
d'une Terre qui crée à chaque heure
un présent sans attente et sans certitude
d'une Terre qui se crée et se recrée
à chaque instant
dans l'émerveillement de vivre et d'exister...
d'une Terre qui exprime sans cesse
la puissance de la Tendresse...
et le plaisir d'aimer...

Un rêve insensé ? Pas sûr...
Car ainsi que le dirait un célèbre chanteur ...
que malheureusement, je ne peux pas citer ici  :
même si ce n'est qu'un rêve, les amis,
"je ne suis pas la seule à rêver"...;-)
.
La Lic...rne
.


JEU 13 : Lipogramme sans "o"



Nous voilà repartis pour une nouvelle année et un nouveau jeu...
j'ai envie de vous re-proposer un lipogramme
(comme en janvier 2015)...

La lettre interdite, cette fois, sera le "O"
et le thème à traiter sera :
"Imaginez à cette planète 
un avenir heureux "

On en a bien besoin,
par les temps qui courent...
ne croyez-vous pas ?


Ne l'oublions pas :
"Tout commence par un rêve"
et "rien n'existe qui n'ait d'abord
été imaginé ou rêvé".

Alors rêvons...ensemble
et peut-être nos rêves finiront-ils
par devenir réalité...

J'attends donc vos textes,
pleins de fantaisie et de créativité,
sans trace de morosité !

Envoyez-les comme d'habitude
à undeuxtrois4@orange.fr
avant le 21 janvier
.
Et très bon début d'année à vous tou(te)s !
.
La Licorne