samedi 4 février 2017

JEU 23 : Rencontres



C'est alors qu'apparut le renard:
- Bonjour, dit le renard.
- Bonjour, répondit poliment le petit prince, 
qui se retourna mais ne vit rien.
- Je suis là, dit la voix, sous le pommier.
- Qui es-tu ? dit le petit prince. Tu es bien joli...
- Je suis un renard, dit le renard
- Et que fais-tu là ?
- Je t'attendais, dit le renard.
- Tu m'attendais ? Mais comment savais-tu que je viendrais ?
- Je ne savais pas que ce serait toi, dit le renard,
mais  je sentais que quelqu'un passerait,
j'ai beaucoup de flair, tu sais, et je ne crois pas au hasard...
Quand on doit vraiment rencontrer quelqu'un, on le rencontre...
toujours au bon moment...
C'est comme ça...
- Alors , ce n'est pas un hasard si je suis venu sur Terre ?
- Non, ce n'est pas un hasard. Il y a des milliards d'étoiles et de planètes
et c'est celle-là que tu as choisi...
- Et ce n'est pas un hasard si j'ai rencontré l'aviateur ?
- Non. Il avait besoin de toi et tu avais besoin de lui...
Il avait quelque chose à comprendre et toi,
tu avais l'âme assez pure pour lire dans son coeur...
Tu te souviens du dessin du chapeau ?
- Tu veux dire de l'éléphant dans le boa ?
- Oui. Eh bien, tu l'as vu, l'éléphant...
Tu l'as vu au premier coup d'oeil !
Les autres se fient aux apparences,
ils ne cherchent pas ce qu'il y a à l'intérieur...
leurs yeux sont aveugles.
Mais, toi, tu vois...
- Oui, c'est vrai...je vois...dit le Petit Prince.
je ne fais pas d'effort pour ça, c'est naturel...
je vois...l'intérieur des choses et des gens.
Mais ce n'est pas toujours agréable, tu sais...
c'est douloureux , parfois...
dit-il, avec un brin de tristesse dans la voix.
- Bien sûr...dit le renard.
- Et dis-moi, renard, sais-tu pourquoi nous nous sommes rencontrés ?
- Pas tout à fait...mais je le devine...
- Alors, dis-le moi, s'il te plaît...je veux savoir...
- Eh bien, je devine que nous pourrions être amis, tous les deux, si tu le voulais...
Nous sommes très différents,
mais c'est justement pour cela que cette amitié serait précieuse ...
- Explique-moi encore...
- Tu es un enfant, un enfant si fragile, si naïf,
tu ne sais pas te défendre...
je pourrais te donner un peu de mon expérience, de ma ruse...
et toi, tu pourrais me donner un peu de ta fraîcheur, de ton innocence...
Ainsi, cette amitié, Petit Prince, peut nous enrichir tous les deux...
Chacun de nous porte quelque chose de précieux, vois-tu, Petit Prince...
nous sommes tous complémentaires
et si nous mettons nos qualités en commun...
chacun sera plus complet et le monde sera plus beau.
Les hommes ont oublié cette vérité, 
Mais tu ne dois pas l'oublier.
Nous ne sommes pas ennemis, nous avons besoin les uns des autres,
et aucun être, sur cette Terre, n'est de trop.
Aucun.
.
La Licorne
.



4 commentaires:

  1. Ah comme tu as raison...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...la complémentarité est la meilleure des relations entre être humains...si on commençait entre hommes et femmes, par exemple... ;-)

      Supprimer
    2. Un bon début, effectivement...:-)
      Et le jour où l'on comprendra VRAIMENT la complémentarité, on quittera peut-être la compétition pour s'acheminer, enfin, vers...la coopération.
      Chacun détient une pièce du puzzle de la vie...


      Supprimer