vendredi 8 décembre 2017

JEU 31 : Au paradis le 25 décembre...




Foutue fin d'année...
Johnny et Jean d'Ormesson :
deux monuments français,
deux personnages qu'on n'imaginait pas 
pouvoir disparaître un jour...

Présents depuis des années et des années,
d'une constance si rassurante...
qu'on est tout étonnés
de se dire que c'est désormais sans eux
que nous poursuivrons notre route...

Energie rare, voix puissante et profonde...
chez Johnny...
Finesse des mots et sourire taquin 
chez Jean d'O...

Pas vraiment du même monde...c'est sûr, 
mais un point commun quand même :
un franc visage aux yeux d'azur...

Deux grands hommes qui furent aimés, 
moqués et encensés,
et qui s'en vont en même temps ou presque...
tout comme Cocteau et Piaf, 
au paradis des vedettes regrettées...

Johnny et Jean, Jean et Johnny,  
vous étiez vivants, joyeux, généreux...
vous étiez roc(k)s...vous étiez feu...

Maintenant que d'autres cieux s'ouvrent grand devant vous ...
j'imagine bien Dieu vous apostrophant gentiment :

"Jean, fais-nous un beau discours...
et toi, Johnny, un méga-méga-concert 

...ça fait un moment qu'ici, on vous attend...
des centaines d'âmes ont réservé des sièges
et moi-même je me réjouis ...
d'être au premier rang.

Vous deux ici, c'est épatant !
Ah que...ah que...
je suis content !"
;-)
.

La Licorne
.






4 commentaires:

  1. Le sujet de la semaine était finalement du pain béni pour tous les blogueurs et blogueuses...
    Chouette hommage, chère amie!
    malgré un petit L qui s'est glissé en espion dans ton texte... ( nous poursuivrons la route) pas facile de les éradiquer, ces sales bêtes !
    Bises célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui...tu as un oeil de lynx, Célestine...
      je vais corriger ça de suite !

      Supprimer
    2. Voilà...c'est fait...le "la" c'est transformé en "notre"...
      Ouf !
      C'est vrai que "couper les L", c'est cruel, quand même ! :-)
      On a tendance à en laisser quelques-uns, de façon à ce que les textes ne volent pas trop bas...;-)

      Supprimer
  2. En effet, couper les "L", ça ralentit la montée de nos regrettés, peut-être.
    Moi aussi je me suis dit que ces deux-là se ressemblaient un peu, en voyant passer multes messages avec photos sur Facebook.
    Merci pour ce bel hommage bien senti!
    Michelle

    RépondreSupprimer