vendredi 21 juillet 2017

JEU 27 : Boucle d'or



Boucle d'Or termina le petit bol de soupe
et s'essuya les lèvres sur la plus petite serviette.
Puis elle se dirigea vers le fond de la pièce
et examina les étagères de la bibliothèque familiale :
"Cuisine au miel", "Les trésors naturels de la forêt", 
"Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les abeilles"
"Comment entretenir sa fourrure et son poil",  "L'art de la pêche"...
Hum, il n'y avait décidément aucun doute 
sur l'identité des habitants de la maisonnette.
Où étaient-ils passés ?
Elle n'en savait rien mais cela n'avait pas la moindre importance.
Elle avait envie de profiter encore un peu de la situation
et de cette demeure si accueillante..
Elle testa les trois fauteuils et se décida pour le plus petit.
Parfaitement moelleux ! Une merveille...
Ces ursidés  n'étaient peut-être pas férus de littérature, 
mais ils avaient un goût très sûr dans le choix du mobilier.
Elle s'installa  confortablement et entama la lecture 
d'un gros livre au titre plutôt intrigant : "Hibernatus".
Elle en avait à peine lu dix pages
qu' elle sentit ses paupières se fermer irrésistiblement.
Elle sombra dans le sommeil au moment même
où des pas lourds faisaient crisser les graviers de l'entrée.
"Il y a des traces de chaussures sur le seuil !"
dit le Petit Ours.
"Tu as raison, dit Maman Ours, 
on dirait des chaussures d'enfant..., ."
"C'est étrange, dit Papa Ours, restez-là... je vais voir..."
Il ouvrit la porte sans bruit
et passa prudemment la tête dans l'entrebaillement...
Sur la table du salon,
 il aperçut des assiettes et des couverts en désordre, 
un pain, un broc d'eau et un bol vide.
Sur le sol, un livre grand ouvert.
Et sur le dossier d'un des fauteuils, 
une masse de cheveux blonds , frisés...
 retenus par un ruban rouge.
Les trois ours franchirent la porte à pas de loup...
tout doucement...
et d'un bel ensemble,
se penchèrent sur le visage endormi de la fillette.
"- Elle est jolie, dit Petit Ours.
- C'est vrai, dit maman Ours, très très jolie."
-Vraiment mignonne, conclut Papa Ours."
Un ange passa...
Le silence dura une bonne minute.
"- Et si nous changions l'histoire ? dit Petit Ours.
- Oui... dit maman Ours...
au fond, je ne suis pas fâchée,
je referai une grande casserole de soupe,
voilà tout...et nous la mangerons ensemble.
- Bonne idée ! dit Papa Ours.
Je suis d'accord : elle passera quelques jours chez nous,
afin que nous fassions plus ample connaissance...
cela nous fera du bien de discuter,
nous n'avons jamais de visite par ici.
- Oh, merci, merci ! dit petit Ours,
Je pourrai jouer avec elle et..."
C'est à ce moment précis que la petite voix flûtée
du Petit Ours enthousiaste tira la fillette du sommeil.
Elle ouvrit les yeux, vit les trois grosses têtes poilues
lui sourire gentiment,
et se dit alors qu'elle avait vraiment bien fait
de venir se perdre dans ce coin de forêt... :-)
.
La Licorne
.
(L'histoire originelle peut être lue sous le premier lien)
.


2 commentaires:

  1. J'aimais beaucoup cette histoire quand j'étais enfant. Ton récit est charmant et ta conclusion ouvre la porte à d'agréables échanges et découvertes ultérieurs. J'ai moi-même à peine ébauché un texte que je n'ai pas continué ... le vilain petit canard ne devenait pas cygne mais restait différent et s'alliait à d'autres animaux comme lui différents de leur clan. Je n'ai pas persisté, mais j'ai quand même joui de cette ébauche.
    Merci dame Licorne pour ton texte génial!
    Michelle xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michelle...j'ai écrit ça avec mon âme d'enfant... :-)
      Sais-tu que Le vilain petit canard est mon conte préféré ?
      J'aurais bien aimé lire ta version...
      Je suis heureuse, en tout cas, de te revoir ici...

      Supprimer