mardi 24 mars 2020

JEU 56 : Deuil et confinement (de N à Z)





Ne sortez pas, je suis dehors et j'ai remarqué qu'
On a peur du deuil des autres, ne dites pas non
Parce que j'ai été de l'autre côté, parce
Que mon deuil même me fait peur, être seule
Rester sur cette terre sans toi, que je vois
Souvent te tendre vers moi, ardent et
Tendre mais jamais mort, pas de répit
Un confinement dans la solitude et l'absence.
Veuve confinée recherche lecteurs pour ses livres.
Wagon  et locomotives attendent ton arrivée, heureu-
X, nous montons dans l'Orient-Express, il n'
Y a que nous, tu souris sur les photos
Zut, voilà un contrôleur, embrasse-moi quand même!
 .
.

lundi 23 mars 2020

La voix du silence


Pour l'atelier d'écriture


Vingtième jour de confinement :
Je vais devenir chèvre !
J'ai nettoyé le garage de fond en comble, j'ai vidé le grenier...
j'ai coupé des bûches pour six mois...
j'ai planté cinquante bulbes de tulipe dans le jardinet derrière la maison
et après, j'ai lavé méticuleusement tout le service en céramique ! 
Mais depuis deux jours : plus rien à faire.
Je tourne en rond dans mon salon...
Je tourne et je piétine, comme un cheval de cirque...
je rue d'ennui...
et je commence à développer une aversion profonde
pour tous les programmes télé ringards
qui vous présentent en boucle des mots croisés insipides
et des chansons plus périmées que le gel hydroalcoolique du H1N1.

J'ouvre la fenêtre.
Le chant des oiseaux transperce le silence du matin. 
(voilà un concert qu'aucun producteur vénal ne cherchera à monnayer...)
L'air est frais et tonique.
Les arbres semblent respirer plus large et le soleil briller plus fort.

Mon coeur s'emplit d'une sorte de bien-être paisible.
Je reste là longtemps...
Et bientôt, dans le murmure de la brise de printemps,
pour la première fois, j'entends leurs voix.
La voix futée des arbres oiselés qui me susurre : 
"Ce n'est pas la peine de te lamenter ! 
Laisse ta caricature de vie et viens nous rejoindre...
nous, on vit comme ça toute l'année...
Sans bouger, sans travail...sans distraction...et...
tu sais quoi ?
On est heureux !"

La Licorne




Il fallait placer les mots suivants :

1 tulipe
2 vider
3 garage
4 aversion
5 céramique
6  cirque
7 bûche
8  après
9  peine
10  vénal
11  service
12  chèvre

et le 13 ème pour le thème : caricature
 

dimanche 22 mars 2020

JEU 56 : Deuil et confinement (de A à M)







Avec toi, j'oubliais un peu mes angoisses.
Ballottée à nouveau, faire le deuil de toi me laisse
Confinée dans ton absence, si bien que les circonstances
D'aujourd'hui me paraissent dérisoires, comme
Extérieures à cette prison de chagrin
Fermée à tous ceux qui ne m'aiment pas aussi
Généreusement que toi, mon lecteur, ami, amant, famille
Habitée littéralement par toi, les paysages
Irradiaient notre amour; aujourd'hui
Je suis jalouse de ces couples que je vois
Kiffe ta life, toi qui es en couple, tu as de
La chance d'être deux, en colère quand je la vois
Mal utilisée; deuil et confinement...


Laura


 


samedi 21 mars 2020

JEU 56 : Le confinement...de A à Z


Merci pour vos participations du mois de mars ! 

 A situation exceptionnelle, 
règles exceptionnelles :
Pour une fois, 
je vous donne le sujet d'avril
"en avance"...
(et vous pouvez envoyer 
vos créations dès maintenant)





Le coronavirus fait des ravages...
et nous voilà tous confinés !
Comment le vivons-nous ?
Qu'est-ce que cela change dans notre vie ?

Je vous invite à vous exprimer sur le sujet...
du "confinement", avec une contrainte :
La première phrase doit commencer par un A, 
la deuxième par un B, la troisième par un C...etc.
dans l'ordre de l'alphabet.
(mais vous avez le droit, 
 - si vous arrivez jusque-là -
 de "sauter" les WXYZ...et le K)

OK ?

Contre la peur, et contre la solitude,
les mots sont aussi des armes puissantes...

Alors, utilisons-les !

Envoi à undeuxtrois4@orange.fr
avant le 21 avril 2020.

En attendant, 
bon courage à tou(te)s !
je vous espère en forme 
et je vous embrasse...
virtuellement, bien sûr !
.
La Licorne




Attention : 
Cette "règle de l'alphabet" est subtile :
ce n'est pas vraiment un acrostiche
- même s'ils sont autorisés -), 
car c'est la phrase et non la ligne
qui doit débuter par la lettre de l'alphabet.
Le texte n'est donc pas forcément écrit à la verticale...


Exemple : 
A midi ? Bien sûr ! C'est une bonne idée...D'habitude,
on se retrouve au restaurant du coin...Entre amis...
Finies les sorties, mais on peut encore se téléphoner !
.






dimanche 8 mars 2020

Le prix des choses


Atelier chez Lilousoleil:
"Lettres pour un mot mystère"

E E I O U U D L Q R

10 lettres (adj)
manière de peindre en miniature, 
au XVIIIe siècle.


rappel des règles
Utiliser les lettres du mot mystère 
pour construire des mots  de cinq lettres au moins,
que l'on introduit  dans un texte de votre choix 
ou cerise sur le gâteau
dans un texte en rapport avec le mot trouvé.
.

J'ai trouvé :
ELUDORIQUE 
.

Et voici mon texte :





Armé d'une lourde loupe,
l'expert reluque la miniature dorée avec grand soin.

"C'est un magnifique spécimen, annonce-t-il,
avec une lueur de convoitise dans l'oeil.
Quelle brillance !
L'artiste était douée
elle a dilué ses couleurs de façon parfaite, 
ce qui fait qu'elles ont tenu dans la durée
Vous détenez là, Madame, 
une superbe relique du 18ème siècle...
Une pièce rare. 
Combien en souhaitez-vous ?"

Odile lui verse un petit verre de liqueur 
de manière à éluder habilement la question. 
A vrai dire, elle ne se sent pas encore prête 
à se séparer de ce médaillon.
La douleur du deuil est encore trop proche. 
Elle sait que c'est tout ce qui la relie encore
 à sa grand-mère.

C'est drôle, mais quand elle contemple 
la photo de la vieille femme ridée,
elle a l'impression  qu'elle la regarde. 
L'odeur de son parfum flotte encore dans l'air.

Alors, non...c'est décidé...
elle ne vendra pas ce bijou d'antan  !
Les amateurs auront beau faire la queue 
devant son domicile :
cela ne la fera pas changer d'avis.
Certaines choses n'ont pas de prix.
.
La Licorne
.



samedi 7 mars 2020

JEU 55 : Vive la vie !





Vive la vie !
Même si la mor(t)
Sure de ton ab-
Sens(ë: non sens et  nos sens)
Me dévore
Je ferais tou-
Jours de ma vie
La promotion de la sexualité
Début de la vi(ë)
Talité arrachée par la fatalité

mercredi 4 mars 2020

JEU 55 : Histoire d'une pâquetterie, bien empaquetée, foi de pieds paquets




En ce mois foisonnant d'idées foldingues, à vous rendre dingo,  mois de mars, dit des fous et un vent à vous décoiffer le bonnet des habitudes, l'attitude martienne prend du zef dans les voiles.

Je voulus cueillir une pâquerette, intention mienne étant de l'effeuiller.

Ma main en suspens, j'entendis ces mots:

" Monsieur le savant Jeussétou, permettez, avant que vous n'entrepreniez quoique ce soit d'indélicat à l'encontre de ma personne, que je vous enseigne ceci. Sachez que les fleurs ont une âme, des besoins, des envies, des sensations, un désir d'avenir, une liberté de vivre et d'être traitées comme bon leur semble. Il ne me grée pas à moi, simple fleur des champs de subir  l'humiliation d'être dénudée."

Sitôt ces mots dits,  une bovidée langue gourmande l'avale tout crue

- ment l'historien.

Preuve en fut, la scène qui s'ensui(t)

- vit notre scientifique repousser l'assaillante.

" Ouf! J'ai bien cru voir arriver l'heure de mon trépas. Finir dans l'estomac d'une ruminante, quelle horreur, j'en frissonne encore."

" Vous avez raison,  cette laitière frisonne est sans vergogne."

Sauvée, la mignonne!

" Meuh, qu'est-ce donc, on m'empêche de diner. Mon lait s'en retourne dans ma panse."

La vachère:" Alors, monsieur, on me rapporte que vous empêchez ma bête de faire son travail."

" Madame, lait retourné fait bon fromage. "

Un coup de bâton courroucé: " Et vous en connaissez quelque chose au fromage, vous, Jeussétou et son contraire!"

"Meuh, bien envoyé !"

Pétales bien écarquillées, Pâquerette n'en perd pas une goutte, son coeur se rend

- gorge étincelante, rivalisant avec l'astre du jour.

" Ma bonne étoile, s'e(st)

- merveille, nous avons de la chance, s'en tirent à bon compte
 le scientifique et la narratrice Jacou, qui pré(sse)

- sure les césures de césar non homologuées, pataugeant,  comme, dans la grande mare, quand

- canes, canetons s'y baignent, en jouant du croupion.


Extrait d'une interview  tirée par les cheveux, 
pour le journal "LA LICORNE"





mardi 3 mars 2020

JEU 55 : Merci patron !

  
Allez, bon, 
dans le jeu des "mots coupés",
 je commence et je me lance...

Je voulais faire une chanson...
finalement, ce n'en est pas une,
ce n'est pas non plus un discours...
En fait, je ne sais pas trop ce que c'est...
j'espère juste que ça vous fera rire un peu...




Hier, j'ai vu mon cousin Léon,
celui qui dirige des con
-pagnies de con
-trôleurs. Tout le monde dit qu'il est très con
-pétent dans son domaine; C'est un con
-cert de louanges . Avec tous ses cons
-frères, c'est une vraie conne
-ivence, je n'aime pas les cons
-paraisons mais vraiment tout le monde est con
-quis par son charme con
-sidérable. C'est vrai qu'il a une tête de con
-quérant, je trouve donc ça con
-plètement normal que plein de cons
-pagnons fassent les con
-pliments d'usage. Hier, y'a un p'tit con
-seiller qui lui a dit : "Je suis con
fiant dans l'avenir, c'est très con
-sciemment que je reste avec le plus con
-sensuel et le plus con
-sidéré de tous les patrons du con
tinent. Avant, j'avais dégoté un con
-trat chez un gros con
-cessionnaire et finalement le plus con
pliqué, ça a été d'avoir l'air con
-trarié quand j'ai été con
-gédié. J'étais un pauvre con
-tractuel, maintenant je suis vraiment con
-tent d'être ici et je voulais vous dire qu'on
vous trouve tous très con
-structif et très con
-ciliant mais jamais con
-descendant...C'est donc sans le moindre con
-plexe que je vous conjure de rester con
-stamment vous-même et de garder cette belle conne
-exion avec vos employés. Merci et vive les con
-tables de la ville de Mâcon !"
.
La Licorne
.





dimanche 1 mars 2020

JEU 55 : Mots coupés





Bonjour à tous !

Pour le mois de mars, je vous propose 
un tout nouveau jeu !
(eh oui, bien qu'on en soit au cinquante-cinquième, 
il est encore possible, comme vous allez le constater,
d'explorer du "tout neuf")

De quoi s'agit-il ?

Eh bien, ce mois-ci,
vous allez devoir faire preuve d'inventivité
tout en montrant un certain "sens de la rupture"...
car il s'agira d'écrire un texte 
comprenant des "sauts à la ligne"
à double sens...
Vous n'avez pas tout compris ?
Rassurez-vous, c'est normal...

Un exemple valant mieux qu'un long discours, 
voici quelques exemples qui devraient 
"éclairer votre lanterne" :

1)  Dans la vie, je suis ac(c)ro...
-bate et musicien.

2) Un poisson dans la mar(e)...
-mite, avec du bouillon, 
c'est vraiment bon !


3) C'est décidé, je par(s)
-ticipe à cette aventure.




Vous voyez un peu mieux ?

Il s'agit donc, en fin de ligne
(lignes qui peuvent être bien plus longues,
que celles des exemples, bien entendu)
de faire des "césures" pour créer,
 par une "rupture de sens", 
un effet de surprise...

Au départ, l'effet de surprise est maximal
quand le texte est prononcé à voix haute...
et qu'on fait une pause dans la diction.
 
Afin que cet "effet" ait lieu aussi à l'écrit, 
il est conseillé d'ôter les parenthèses
et d'orthographier le mot selon son premier "sens".


1) Dans la vie , je suis accro
-bate et musicien

2) Un poisson dans la mare
-mite, avec du bouillon...
c'est vraiment bon !

3) C'est décidé, je pars...
-ticipe à cette aventure.


Votre texte devra comporter 
au moins 4 césures...surprenantes.

Le thème est libre.
Quant à la forme, je vous propose :
- soit un discours
- soit une interview
- soit une chanson


 C'est compris ?
 Allez, c'est parti !


Envoi à undeuxtrois4@orange.fr
avant le 21 mars  2020
 
La Licorne