jeudi 9 août 2018

JEU 38 : En mi mineur

 
 
A minuit pile, à la minute où les minous sont mistigris,
Rémi ne peut pas s’endormir.
Rémi rêve à Emilie.
 
Emilie c’est sa mie, son amie de cœur, sa Minnie.
Depuis qu’il l’a vue se mirer dans les miroirs de l’Académie,
 chaussée de ses mignons chaussons,
dans son tutu mi-soie mi-tulle,
pour Rémi c’est un tsunami.
 
Les prémices de l’amour fou rendent son minois vermillon.
Mais Emilie a un promis, c’est un champion du tatami,
un gominé, quelle infamie, quelle pantomime !
Rémi se sent minable et mièvre,
il voudrait tamiser ce minus, le brumiser, l’atomiser, l’éliminer.
Réduire en miettes ce fumier qui fait des mines à Emilie.
 
Mais Rémi n’est pas criminel, ni misérable ni miteux.
Ni encore moins homicide
Il admirera sa Mimi comme un papillon une étoile,
 si cosmique, si mirifique.
Terré au fond d’un ermitage, il la laissera minauder
 avec ce Mickey de mi-Carême.
L’amour le mine et le lamine. Pauvre Rémi.
 
Mais qui est cette mignonette qui s’immisce sous la charmille 
et s’achemine vers Rémi ?
C’est Amina, elle irradie, elle illumine…
 et Rémi oublie Emilie.
 

4 commentaires:

  1. Tu...tu...t'en sors remarquablement bien...
    C'est "mimi" tout plein ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Licorne !
      Ce fut un plaisir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. j'ai adoré...ce minois qui rougit ...et la fin amena Amina... . et avec un R devant, Amina devint pour moi Raminagrobis , le Rominet qui finit par bouffer les prétendants a son arbitrage.....

      Bises chat toyantes

      Supprimer