lundi 23 mars 2020

La voix du silence


Pour l'atelier d'écriture


Vingtième jour de confinement :
Je vais devenir chèvre !
J'ai nettoyé le garage de fond en comble, j'ai vidé le grenier...
j'ai coupé des bûches pour six mois...
j'ai planté cinquante bulbes de tulipe dans le jardinet derrière la maison
et après, j'ai lavé méticuleusement tout le service en céramique ! 
Mais depuis deux jours : plus rien à faire.
Je tourne en rond dans mon salon...
Je tourne et je piétine, comme un cheval de cirque...
je rue d'ennui...
et je commence à développer une aversion profonde
pour tous les programmes télé ringards
qui vous présentent en boucle des mots croisés insipides
et des chansons plus périmées que le gel hydroalcoolique du H1N1.

J'ouvre la fenêtre.
Le chant des oiseaux transperce le silence du matin. 
(voilà un concert qu'aucun producteur vénal ne cherchera à monnayer...)
L'air est frais et tonique.
Les arbres semblent respirer plus large et le soleil briller plus fort.

Mon coeur s'emplit d'une sorte de bien-être paisible.
Je reste là longtemps...
Et bientôt, dans le murmure de la brise de printemps,
pour la première fois, j'entends leurs voix.
La voix futée des arbres oiselés qui me susurre : 
"Ce n'est pas la peine de te lamenter ! 
Laisse ta caricature de vie et viens nous rejoindre...
nous, on vit comme ça toute l'année...
Sans bouger, sans travail...sans distraction...et...
tu sais quoi ?
On est heureux !"

La Licorne




Il fallait placer les mots suivants :

1 tulipe
2 vider
3 garage
4 aversion
5 céramique
6  cirque
7 bûche
8  après
9  peine
10  vénal
11  service
12  chèvre

et le 13 ème pour le thème : caricature
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire