mercredi 17 janvier 2018

JEU 32 : Une fabuleuse matinée




Amélie tourna doucement la clé dans la serrure...et s'éloigna sur la pointe des pieds.
Son incursion dans la salle de bains de Collignon s'était passée comme prévu :  demain matin, l'épicier passerait  à coup sûr un mauvais quart d'heure.  Le plan était réglé comme du papier à musique : elle venait de programmer le réveil du goujat à 4 h du matin et elle l'imaginait déjà, les yeux lourds de fatigue et la gueule enfarinée, en train d'étaler consciencieusement sur sa brosse à dents une large dose de crème pour pieds secs...

La pensée de cette petite vengeance, minutieusement élaborée, dessinait un fin sourire sur ses lèvres et lui donnait une allure plus légère pendant qu'elle se dirigeait vers le café où elle exerçait ses talents de serveuse .
On ne pouvait pas laisser sévir ce genre d'individu éternellement. Cela faisait déjà trop longtemps que Collignon prenait un malin plaisir  à persécuter ce pauvre Lucien...De quel droit laisserait-on les gens comme lui continuer à humilier les plus faibles ? Quand auront-ils le dernier mot ? Quand les poules auront des dents...

Elle passa par le parc et aperçut au bord d'une allée une statue qui n'y était pas la veille. Cela la perturba quelque peu jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive que ce n'était qu'un artiste de rue qui venait de s'immobiliser le bras levé.
"Etrange...On dirait qu'il montre la lune. Tiens, cela me donne une idée..." pensa-t-elle. Jamais à court d'idées, Amélie...Et pour celui qui faisait battre son cœur, elle aurait été capable de décrocher l'astre de la nuit...

Elle poussa la porte et lança un joyeux  "bonjour" à la cantonade. Les habitués étaient tous là : l'amoureux de Georgette, assis dans son coin, triturait déjà nerveusement son dictaphone, tandis que l'écrivain raté commandait un double crème en fixant la reproduction à deux sous du portrait d'Arthur Rimbaud...
La journée promettait.
.
La Licorne
.



P-S : Le texte est destiné à ceux qui connaissent bien le film...:-)
 

3 commentaires:

  1. Mon film préféré !
    C'est dire si j'ai goûté...
    Bon les jeunes diraient : mince ! Tu spoiles !
    Mais bon...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'aime aussi...énormément.
      Et je l'ai revu dernièrement, ce qui m'a bien aidé !

      Supprimer
    2. Je "spoile", je "spoile"... :-)
      Vu la date et le succès du film, je crois qu'il n'y a plus rien à "spoiler" depuis longtemps...! :-)

      Supprimer