mercredi 6 juillet 2022

Mariage princier

 

 

 Pour l'Atelier de Villejean

 

Quand Alice épousa Stanislas
Toute la populace 
Se massa sur la place
La foule était en liesse
Devant la jolie princesse
Et le beau prince russe
Qui célébraient Vénus
 

On loua la sveltesse
Et la folle jeunesse
De ce couple dont l'alliance
Allait soutenir la France
Quelle chance qu'elle lui plusse
Quelle chance qu'elle le susse
Que sonne l'angélus !
 
 
Prise dans l'allégresse
La mignonne princesse
Son Stanislas embrasse
Mais aussitôt grimace...
Mon dieu, aucune ivresse !
Y'a pas délice hélas,
C'est là que le bât blesse...

 
La belle n'est pas bécasse
Elle refuse qu'il l'enlace
Et lui dit : "Mon altesse,
Avant la fin de la messe
Je dois vous faire une confidence
D'une grande importance  :
Je souffre, hélas, d'herpès..."
.
 
Le prince d'un coup s'affaisse
Puis dégrisé, s'empresse,
Avec délicatesse 
De jeter la blondasse :
"Votre cas m'embarrasse,
Chère princesse Alice...
Nous étions si complices...
 

Même si c'est un supplice
Pour moi et une grande tristesse
Je ne puis risquer, pour une caresse,
Ou pour une fleur de lys
De contracter la syphilis
Laissons là le rêve et tous les us
Pour nous, c'est le terminus..."
 

Et c'est ainsi qu'Alice
Avec un brin de malice
Délaissa Stanislas
Les strass et les palaces...
Et qu'elle épousa en grandes noces 
Son vieil ami Carlos...
Qui lui fit trois beaux gosses !

 .
 
 
La Licorne
.

 
 
 
P-S : Tout cela se passait, bien entendu, 
en des temps lointains...
bien avant tout conflit...
ukrainien
 
 
Consignes d'écriture ICI
 
 
 A partir de l'expression : "Y'a pas d'hélice hélas, c'est là qu'est l'os..."
 
Il fallait composer une chanson dans le style de Boby Lapointe, un poème ou un texte 
dans lequel un maximum de mots en -asse, -esse, -isse, -osse, -usse, seraient insérés...
 
.

 
   
 
 
 
 
 
 

2 commentaires:

  1. Excellent ! J'adore quand on met du trivial dans la classicitude ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Triviales, les amours princières ?
    Mais non, voyons, tout n'est que paillettes et papillons roses... ! ;-)

    RépondreSupprimer