vendredi 11 mars 2016

JEU 15 : Histoire triste




Elle venait du Nord de Marseille
Tout l' monde l'app'lait la Marie-Rose
Pas Le Quesnoy, plutôt Groseille
Et pis du genre qui en impose
Moche comme un pou, selon Mireille
Pleine de tatouages et d'ecchymoses
De son père elle avait les oreilles
Et de sa mère les belles joues roses
Mais pour le reste, jusqu'aux orteils,
Plutôt une gueule d'anamorphose...
Elle n'avait, certes, pas son pareil
Pour entraîner à la cirrhose
Des mecs qui n' voyaient le soleil
Qu'une fois par mois, des gars qui causent...
Elle bossait au café d'la Treille
Depuis des années... je suppose
Que c'est là qu'elle croisa l'Marcel
Entre deux verres, pendant la pause.
Il lui promit monts et merveilles
Et elle l'a cru, la Marie-Rose
Mais il n'en voulait qu'à sa paye
Ce moins que rien, ce pas grand-chose...
Elle aurait dû suivre nos conseils
Et du contrat relire les clauses...
Il partit, lui, avec l'oseille
Elle partit, elle, d'une overdose.
Elle venait du Nord de Marseille
La p'tite jeunette, la Marie-Rose
Ces histoires finissent toutes pareil :
Putain, c'est court, la vie d'une rose...

.
La Licorne
.


11 commentaires:

  1. J'adore ! J'aurais aimé l'écrire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cru comprendre que l'inspiration t'avait quitté depuis quelques jours, Daniel...mais si jamais elle revenait, surtout, n'hésite pas à nous laisser un petit texte ... :-)

      Supprimer
  2. Quel beau poème sur la triste mésaventure de Marie Rose, tu as une belle inspiration La Licorne en ce jour de la fête de la poésie. J'attendais les plumes, mais c'est une belle surprise et en plus avec les ose et les eil. Très joli. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      je n'avais pas prévu de faire un nouveau texte en -ose et -eil mais voilà
      ...ça m'est venu ce matin, comme ça...j'ai trouvé le début et le reste s'est enchaîné facilement...
      Les muses s'amusent...elles arrivent et repartent sans qu'on sache pourquoi ! :-)

      Bon, j'ai aussi tenté le défi d'Asphodèle...
      22 mots, c'est pas facile !

      Supprimer
  3. Le rythme est enlevé, l'histoire si triste. Comme la vie. Mais j'adore. Et comme Jacques, j'aurais aimé l'écrire.

    RépondreSupprimer
  4. Oups ! Oui, je voulais dire comme Daniel. Mes excuses Daniel.

    RépondreSupprimer
  5. Marcel était moche comme un pou
    Il a tué la Marie Rose...
    muahaha !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...d'habitude, c'est dans l'autre sens... !

      Le rapprochement entre les deux était volontaire,
      c'était un p'tit clin d'oeil humoristique au fameux produit...;-)
      mais tu es la seule à l'avoir remarqué...

      Supprimer