mercredi 9 mai 2018

Un auteur nommé Stefansson


Il m'est venu l'idée d'entamer une série
sur les auteurs que j'aime bien...
Une série où je vous partagerai
quelques extraits de leurs livres...

Je commence aujourd'hui
par JK Stefansson, auteur islandais ,
dont j'apprécie tout particulièrement
l'écriture poétique...


 
 
Certains mots sont probablement aptes à changer le monde,
ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes.
 Certains mots sont des balles de fusil,
 d'autres des notes de violon.
 Certains sont capables de faire fondre la glace
 qui nous enserre le cœur
 et il est même possible de les dépêcher
 comme des cohortes de sauveteurs
 quand les jours sont contraires.
.
J.K. Stefansson
.


Certains poèmes nous conduisent en des lieux
que nuls mots n'atteignent, nulle pensée, 
ils vous guident jusqu'à l'essence même,
 la vie s'immobilise l'espace d'un instant 
et devient belle,
limpide de regrets ou de bonheur.
Il est des poèmes qui changent votre journée, 
votre nuit, votre vie.
.
.
 
 

Il peut y avoir un tel abîme
entre la surface d'un homme et sa vie intérieure, 
et cela devrait nous apprendre quelque chose,
cela devrait nous enseigner 
à ne pas trop nous fier aux apparences,
celui qui le fait passe à côté de l'essentiel.
.
J.K. Stefansson
 
 

Je ne peux pas venir travailler aujourd'hui
 pour cause de tristesse.
J'ai vu ces yeux hier et ne puis, par conséquent,
 venir au travail.
Il m'est impossible de venir aujourd'hui 
car mon époux est si beau quand il est nu.
Je ne viendrai pas aujourd'hui car la vie m'a trahi.
Je ne serai pas à la réunion car il y a une femme 
qui prend un bain de soleil devant chez moi 
et sa peau scintille.
Jamais on n'ose écrire ce genre de choses, 
on ne décrit pas les décharges électriques 
qui se produisent entre deux personnes, 
au lieu de cela on parle des prix,
on s'attache à l'apparence,
 et non au souffle du sang, 
on ne se lance pas en quête de la vérité,
 de vers de poésie qui surprennent, des rouges baisers; 
 
on dissimule notre impuissance et notre résignation
 par une numération de données factuelles :
l'armée turque mobilise ses troupes,
le thermomètre affichait moins deux hier,
l'homme vit plus longtemps que le cheval...
.
J. K. Stefansson
"La tristesse des anges"
.



Peu de choses comptent autant
pour l'être humain que le rire,
tout autant que les pleurs, en fait, 
c'est bien plus important que le sexe, 
plus encore que le pouvoir, plus encore que l'argent, 
ce crachat du démon qui nous pollue le sang, 
celui qui ne rit jamais se transforme en pierre
au fil du temps.
.
 
 



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire