vendredi 23 février 2018

Blanc

 
Texte écrit pour le tout nouveau blog
d'Annick SB:
"Treize à la douzaine"
 
Il fallait placer les douze mots suivants :
 
cavalcade, touche, hiver, lanière, sempiternel, écorce,
échelle, frite, anaphore, chêne, passoire, verre...
 
et le treizième pour le thème : Blanc



 
 

J'ai un "blanc", tout à coup ...
Est-ce la cavalcade des années qui m'afflige ? Je n'ai pas encore l'âge du vieux chêne en hiver, mais mes cheveux ont la couleur de la neige sur ses branches, mes mains ont la rugosité de son écorce et quand, parfois, elles s'escriment sur les touches du piano, je n'en reviens pas de les voir trembler.
J'ai un blanc...
Que faisais-je à l'instant ? Qu'allais-je, diantre, chercher dans ce placard ? Un verre, une passoire, le coupe-frites ? Je ne sais plus. Ma mémoire se vide et me laisse au milieu d'un geste, d'un élan... Je pars et je ne reviens pas. Je veux et je ne peux pas. Je marche à petits pas. Sempiternel manège.
Un blanc...Un blanc...
Oui, je sais, je me répète...Autrefois, quand j'étais professeur, j'aimais bien manier l'anaphore, la métaphore et la méto... La méto quoi ?  Je ne m'en souviens pas.  Tout cela est si loin...Perdu sur l'échelle du temps. Egaré à jamais. La lanière de mon sac à souvenirs s'est cassée. Les mots, que j'aimais tant... se sont envolés. Comme une myriade d'étourneaux sans cervelle.
Demain... oui, je crois que c'est demain...
j'aurai quatre-vingt-dix ans.

La Licorne








4 commentaires:

  1. Vive les pépés et les mémés qui ont la mémoire qui flanche mais pas que ça !!!
    Beau dessin et vidéo toute douce ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pépés et mémés que nous serons tous un jour...pas si lointain que ça ! :-)

      Supprimer
  2. Un texte bien ficelé comme vraiment treize à la douzaine.
    Tu ne déroges pas à ta vivacité dans le sertissage des mots, comme pour ciseler un joyau.
    Toute ma joie de te lire.
    Mes amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bizak, ça me fait plaisir à moi aussi de te relire...
      Où étais-tu passé ? :-)

      Supprimer