jeudi 2 janvier 2020

JEU 53 : Amours riment avec le plus beau des jours







Emmêlés et nuageux, tes cheveux, un baiser fiévreux, y glisse.
Perçoit ton impatience, o’ mon ombrageuse amie.
Il est des jours de tendres pluies, ta peau, endormie, me câline .
Écrin de sage passion, aube de timides caresses, éclosion de  furtives embrassades.
Effleurer une courbe rosie, mes yeux osent tout, ma main attendrie, ne le tente.
Instants promesses, liens dénoués, hommages à ta lumineuse beauté,
Vers toi, à jamais ma mie, un jour déflorée, pensées et baisers rouge passion.
Favoris grisonnants, perruque blanc cassé, tenue du matin froissée,
étoiles d’or, broderie délavée,
Satin élimé, de couleur puce, d’antan , gris sale devenu.
Mon amour rauque, souffle et m’incline, au delà de  l’infinie éternité.
Du haut de ces escaliers familiers, te vénérer, chaque moment voudrait,
Un dernier regard énamouré, confusions de sentiments,
Pantin d’homme désarticulé, d’amour, consumé,
Pensées englouties, houle sombre, mer inconnue, je me débats,
Chute fatale ai fait.
Adieu, mon amante de papier.
.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire