lundi 26 avril 2021

Devoir 78 : "Bohême parisienne"


 

78ème devoir du lundi

 

Fontaine de la Concorde - Paris


 

 

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon quartier désertique devenait "idéal"
J’allais seul dans Paris, dans le bleu vespéral...
A la fontaine mythique, rêvant de m'abreuver


Mon unique passe-temps était la promenade
Depuis des mois déjà, je vivais comme un ours
En hiver. Plus d'auberge joyeuse, ni de courses...
Mon logis arborait le charme d'un EHPAD


Et donc je m'en allais, marchant le long des routes,
Avant le couvre-feu...et je sentais les doutes
Ruisseler sur mon front en une fine sueur...


Egaré au milieu d'ombres fantômatiques,
Petit Poucet perdu dans un monde aseptique,
D'une ville plus humaine, je cherchais la lueur...

 

La Licorne 

(d'après Rimbaud )

 

 .

 

 

 

 

 

12 commentaires:

  1. j'aime bien :-) l'ours en hiver, le logis qui ressemble à un EHPAD... c'est tellement ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, on est tous coincés dans notre "grotte"...!

      Et puis, je me suis amusée avec les rimes du poème original...
      tout en me souvenant de l'étymologie du prénom "Arthur"... :-)
      (qui vient du celte arzh qui signifie « ours »)

      Supprimer
  2. Exercice difficile de se mettre dans les pas de Rimbaud…
    mais, en l'espèce, exercice réussi et actualisé,
    très réussi même !
    Tu as de multiples talents…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain !

      Je ne me prends pas pour Rimbaud...
      Mais l'idée m'est venue à cause des "poings dans les poches" et puis aussi, du fait que le poète était un "grand marcheur"... :-)

      Belle journée à toi, et n'oublie pas, dès que tu le peux, d'aller prendre l'air...:-)

      Supprimer
  3. Excellente adaptation d'un must de la poésie ! J'adore.
    Une chose est sûre : ton talent lui, n'est pas idéal (au sens de Rimbaud, bien sûr) 😂
    Bises
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu y vas ! :-))

      Je crois qu'on écrit bien quand on aime...
      et ce poème-là , je l'aime !
      (depuis toujours)

      D'ailleurs,
      "A la claire fontaine"...rime avec...
      Il y a longtemps que je t'aime... ;-)

      Supprimer
  4. J'ai trouvé trouvé la trace de Rimbaud à Paris, à Bruxelles, il est mort bien jeune en ayant beaucoup voyagé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui...Rimbaud a beaucoup plus "voyagé" qu'il n'a écrit...

      Il n'a écrit que pendant une très courte période (à l'adolescence)
      et il a ensuite passé le reste de sa vie à sillonner l'Europe et l'Afrique, à mener une vie d'aventurier...avant de mourir à 37 ans seulement...

      Destin fulgurant...et contradictoire.

      De son séjour à Paris, on connaît surtout ses déboires avec Verlaine...
      Sont-ils passés, parfois, tous les deux, sur la place de la Concorde ?
      C'est possible... :-)

      Supprimer
  5. Bravo!
    Tout en te lisant, la melodie de Léo Ferré me revenait (il a enregistrê un très beau double album sur Verlaine et Rimbaud)... je crois qu'il a été infernal lors de son premier séjour chez les Verlaine ;-) ... sans doute l'zurions nous mis à la porte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...je ne connaissais pas la "mise en musique" de Ferré...merci pour l'indication : je suis allée écouter...

      Rimbaud fut, à sa façon, un "enfant terrible" et il est probable que Mme Verlaine a dû l'apprécier...modérément...:-)

      Supprimer